Everest Base Camp Trek

Trek de 3 semaines au cœur de l'Himalaya (départ de Jiri)

J0 : Katmandou > Jiri

1995m
5h de route

Avant de commencer le trek, il faut obligatoirement se rendre au Tourism Center pour remplir les papiers autorisant l’accès aux parc national de Sagarmatha.

Ensuite, il faut réserver un bus pour arriver à la ville de départ du trek : Jiri, à 5h de route de Katmandou. Préparez-vous à passer quelques heures atroces… finalement le trajet a duré 8h, la route était désastreuse et le bus était parfois bondé (oui, j’ai eu une népalaise d’un certain âge assise sur mes genoux pendant un moment !). Heureusement que le paysage à l’extérieur nous faisait oublier le calvaire de l’intérieur !

Rue principale du village de Jiri

J1 : Jiri > Shivalaya

1790m
6h de marche

On croise de beaux paysages bien verts, beaucoup de locaux et seulement 1 trekkeur, un monastère et de jolies petites habitations. Les enfants sont heureux de nous voir. Shivalaya est un tout petit village adorable coincé entre rivière et montagnes.

Dans les rues de Shivalaya

J2 : Shivalaya > Bhandar

2190m
5h de marche

La balade est très belle mais super dure ! On se plaint de nos 17 kilos sur le dos en silence car les porteurs locaux en ont bien 50 ..! Ils sont juste incroyables. On aura encore traversé pleins de jolis villages, croisé et décroché des sourires de pleins d’enfants népalais, vu des vaches, brebis, chèvres, poules et leurs bébés.

Sans les locaux, on serait bien perdus car il n’y a aucuns panneaux d’indication (on a suivi un petit pendant bien 15 minutes pour qu’il nous remette sur la bonne route). Et ils ont l’air d’avoir l’habitude, on n’a pas le temps de poser la question qu’ils nous demandent déjà où est-ce qu’on veut aller ! 

Rizières non loin de Shivalaya

J3 : Bhandar > Sete

2600m
7h de marche

Réveil 6h. Petit déj’ (délicieux chapatti et tibetan bread) puis let’s go to the trek ! 4h de marche plutôt agréable jusqu’à Kinja où nous avons pris notre lunch ! Les paysages sont toujours aussi verts, de belles petites maisons en pierre ou en bois par-ci par là et une magnifique rivière couleur glacier…

C’est reparti pour le plus dur de la journée direction Sete où nous passerons la nuit. On aura juste grimpé pendant 3h ! Ça change de la matinée… Autant vous dire qu’on était très heureux d’arriver, les sacs se faisaient sentir et la pluie commençait à être bien forte (petite pensée pour les victimes de la tempête de neige sur le trek des Annapurnas…).

Stupa du village de Bhandar

J4 : Sete > Junbesi

2700m
7h30 de marche

La matinée de trek était plutôt difficile, on est allés jusqu’à 3600m d’altitude pour redescendre ensuite à 2700m (en sachant qu’on a démarré la journée à Sete à 2600m…). Pour le lunch, on goûte enfin le fameux dhal bat (du riz avec des légumes, patates et une soupe de lentilles), plat traditionnel et délicieux ! Sans oublier qu’il s’agit du seul plat où il est possible de se resservir autant de fois que l’on veut !

L’après-midi était nettement plus facile mais bien longue. On découvre le village de Junbesi qui est bien grand comparé à tout ceux que nous avons déjà traversé.

J5 : Junbesi

2700m
journée d’acclimatation

Au programme : petite marche jusqu’au monastère de Thupten Chöling, qui a d’ailleurs été visité par le précepteur du Dalaï Lama. Arrivés à l’entrée, on rencontre un groupe de touristes (Canadiens et Belges) qui heureusement nous préviennent qu’on ne peut entrer dans le monastère sans une certaine permission (à savoir que les femmes menstruées ne sont pas autorisées !). Bref, on attend quelques minutes et l’accès nous est autorisé !

Et là, on a eu une belle surprise : on a pu assister à 2 prières bouddhistes, celle des hommes puis celle des femmes. C’était très particulier, pleins de rituels, d’instruments de musique et ils n’arrêtaient pas de réciter des textes sacrés. On a même eu le droit de goûter aux offrandes (il s’agit en fait de gâteaux achetés dans le commerce – il y avait même des snickers et mars !). Ils étaient tous très gentils avec un grand sourire aux lèvres ! C’était une superbe journée, d’autant plus qu’il est apparemment très rare d’assister aux prières – quelle chance !

Les moines de Thupten Chöling

J6 : Junbesi > Nunthala

2194m
6h30 de marche

Une bonne montée nous attend pour commencer la journée ! A Phurteng, on a eu droit à une magnifique vue sur l’Himalaya, il y avait même l’Everest dans le lot – c’était splendide !

L’après-midi, on grimpe accompagnés des ânes jusqu’à Taksindu La pour redescendre ensuite pour Nunthala où nous passerons la nuit. On aura croisé beaucoup de Népalais chargés au possible de nourriture et boisson – idem pour les ânes ! Si demain le ciel est dégagé, on aura à nouveau une superbe vue sur l’Himalaya :).

Première vue sur l’Himalaya

 J7 : Nunthala > Bupsa

2350m
6h de marche

On commence la journée par une grosse descente jusqu’à Jubhing, petit village adorable encerclé par des plantes tropicales. Puis grosse montée jusqu’à Kharikhola à 2110m d’altitude où nous avons pris notre lunch.

Plus que 2h de marche pour atteindre notre lodge, une petite descente et encore une grosse montée. On aura à nouveau marché avec les ânes (certains d’entre eux auront même essayé de me jeter dans le vide !). Le village de Bupsa est tout petit et très mignon. Sous les conseils d’un ami ayant fait ce trek quelques jours auparavant, on dort au « Yellow Top Lodge » et je le conseille également à tout le monde ! Je me rappelle encore de ce délicieux thé à la menthe à l’abri de la pluie menaçante et entourée par les montagnes.

En chemin pour Bupsa !

J8 : Bupsa > Lukla

2840m
6h30 de marche

Beau soleil et beaux paysages, un arrêt lunch à Surke (2200m) et une grosse montée pour terminer la journée en direction de Lukla, nous voilà enfin dans la « ville » où il y a un aéroport. C’est bien grand comparé aux autres villages qu’on a pu croiser et les montagnes enneigées nous entourent ! Il y a juste la boite de nuit pas loin de l’hôtel qui nous aura pas mal embêté ! On aura enfin eu accès à Internet et pu rassurer tout le monde quant aux chutes de neige qui ont eu lieu dans les Annapurnas…

Lukla au milieu des montagnes

J9 : Lukla > Namche Bazar

3440m
7h30 de marche

Un début de trek super facile. Même si on a été moins « tranquilles » que d’habitude (et oui avec l’aéroport, les trekkeurs sont beaucoup plus nombreux à partir de Lukla…), on aura marché au milieu de belles montagnes et traversé plusieurs ponts suspendus. On a aussi purifié notre âme en chemin (toute une partie était sacrée). La dernière montée pour Namche était éprouvante mais on a réussi à doubler tous les nouveaux touristes (9 jours qu’on marche maintenant et ça se sent !).

Namche ressemble à une station de ski version népalaise, de grands immeubles de partout (vue du haut, on dirait une ville faite en légos…) et pleins de « magasins ».

Site sacrée pour purifier l’âme

J10 : Namche Bazar

3440m
journée d’acclimatation

Aujourd’hui, c’est repos bien mérité. Au réveil, on découvre le paysage qui nous entoure, bref de bien somptueuses montagnes enneigées, c’est magnifique et on se sent minuscules ! Notre but de la journée : acheter des gâteaux et fruits secs et aller sur Internet pour trouver d’autres informations sur le trek en direction de l’Everest.

Namche Bazar, la ville légo !

J11 : Namche Bazar > Phunte Tengi

3250m
2h30 de marche

Une nuit et un réveil difficile pour ma part… On dirait bien que j’ai les symptômes du « mal d’altitude ». On hésite alors entre redescendre à Munjo où on était quelques jours auparavant ou à marcher dans la bonne direction pour atteindre une ville à 200 mètres d’altitude de moins que Namche.  On choisit la seconde option !

Heureusement la balade était très facile. Il y avait pas mal de touristes mais le paysage était splendide. On s’est trouvé un petit lodge à 50 centimes la nuit et pour couronner le tout, on était les seuls touristes du village à rester dormir ! L’après-midi, j’ai eu le temps de bien me reposer et ça allait déjà beaucoup mieux dans la soirée. On verra demain au réveil si je me sens d’attaque.

Pont suspendu de Phunte Tengi

J12 : Phunte Tengi > Pangboche

3930m
4h de marche

Ce matin, j’ai mangé le meilleur tibetan bread au monde ! Les personnes de la guesthouse sont adorables, très intéressants et à l’écoute quant à mes maux… On leur a également acheté du yak cheese – un délice ! La montée jusqu’à Tengboche n’est pas dure en soi mais on s’essouffle très vite – eh oui la teneur en oxygène diminue. Tengboche est un magnifique et minuscule village entouré par les montagnes de l’Himalaya. Son monastère, qui est très connu, est majestueux (il y a qu’à voir les photos pour confirmer !).

Arrêt lunch dans un minuscule village au milieu d’une forêt de rhododendrons. Puis, dernière montée jusqu’à Pangboche où le Mont Ama Dablam resplendit ! Les yeux de bouddhas nous auront aussi suivis tout au long de la balade.

Buddha vs Mont Ama Dablam

J13 : Pangboche

3930m
journée d’acclimatation

Aujourd’hui, c’est « day off ». On engloutit notre petit déjeuner dans notre hôtel de « riches » (hier, on aura quand même eu droit à des serviettes chaudes avant nos plats puis le menu reste très cher et la salle à manger est luxueuse !). On part ensuite à la recherche du pic Tobuche, et pour ne pas changer, je me sens mal et je décide de rentrer me reposer… Espérons que ça aille mieux demain !

Petit yak face à l’Himalaya

J14 : Pangboche > Dingboche

4400m
3h de marche

La route pour Dingboche est plutôt facile mais le fait d’être en haute altitude rend nos jambes toutes molles et le cœur s’emballe très rapidement ! Le paysage est toujours aussi impressionnant même si la végétation n’existe plus.

On est courageux : après avoir pris une douche glacée (et oui l’eau chaude, c’est du luxe et nous n’avons pas les moyens…), on s’occupe de notre lessive dehors dans le froid et sous la neige (j’ai bien cru perdre mes doigts). Heureusement, le lodge est bien chauffé (grâce aux bouses de yaks séchées !) et le thé reste notre fidèle ami.

Sur le chemin de Dingboche

J15 : Dingboche > Pangboche

3930m
2h30 de marche

Altitude : 1 – Joana : 0 ! J’ai eu beaucoup de mal à grimper sur le pic de Dingboche si bien que j’ai du m’arrêter en chemin. Après avoir profité un moment de la vue, j’ai du redescendre en vitesse : mes jambes ne tenaient plus en place et j’avais terriblement mal au crane… Bref, c’est clair je fais partie de ceux qui ne sont pas fait pour l’altitude ou alors qui ont besoin de beaucoup plus de temps pour s’adapter… Quelle frustration…

L’après-midi, on décide de redescendre sur Pangboche pour dormir à plus basse altitude. On a choisi un autre lodge qui était voisin avec un magnifique monastère.

Bébés yaks en plein repas !

J16 : Pangboche > Thore

4300m
6h30 de marche

Il a neigé hier soir, tout était blanc au réveil ! Un petit déj’ plus tard et nous voilà repartis. C’était plutôt facile jusqu’à Phortse, on n’avait qu’à longer la montagne ! On se perd pendant 1h puis on retrouve le « droit chemin »  qu’on aurait d’ailleurs préféré ne jamais avoir pris !! En effet, ça montait, montait, montait et c’était interminable ! On a fini par arriver à bon port vers 15h30 sans pause lunch (car il n’y avait aucune habitation en chemin…) bref on avait mal prévu notre coup !

Sur la route des lacs de Gokyo !

J17 : Thore > Machermo

4410m
4h30 de marche

Ce matin, on était démotivés, un trek de 20 jours c’est bien long ! Heureusement, on croise des trekkeurs en chemin fascinés par Gokyo qui nous redonnent le sourire. La route est très facile aujourd’hui, ça ne fait que descendre !

On s’arrête manger des momos pour le lunch puis on se perd – pour ne pas changer. Il nous est impossible de trouver le pont pour traverser la rivière glacée ! Et ça n’est même pas pensable qu’on la traverse à pied. On arrive bien sûr à s’en sortir, on sera juste allés un plus loin que prévu. On mange un bout en route (le riz blanc est à 400 roupies… les prix sont exorbitants là haut !). Puis on retourne en direction de Machermo, la route est plate et entourée de neige, c’est un pur bonheur !

Neige étincelante de Machermo

J18 : Machermo > Namche Bazar

3440m
9h de marche

Alex me réveille vers 4h du matin, il n’arrivait plus à bien respirer… On décide de partir pour redescendre en altitude. Nous voilà donc en route vers 5h du matin, lampe de poche sur le front ! Pour le coup, nous étions vraiment seuls au monde et le spectacle du lever de soleil au milieu des montagnes était un moment magique (dommage que ça ne rendait pas bien en photo mais les images sont dans nos têtes). On s’arrête vers 9h pour le petit déjeuner à Phortse Tenga au bord d’une rivière.

Alex ne se sentant toujours pas mieux, on décide de marcher jusqu’à Namche Bazar. 1h30 de montée plus tard, on croise un autre français avec qui on papote un moment. On en vient à cette conclusion : Alex a sans doute fait une crise d’asthme… On ne regrette tout de même pas d’avoir rebroussé chemin car la santé doit passer avant tout !

On s’arrête pour le lunch à 2h de marche de Namche. Bref on n’a pas encore fini notre journée et les pieds commencent à faire bien mal (12h qu’on est debout aussi !). On a décidé de retourner dans le même lodge qu’à l’allée et ça faisait un bien fou de revenir à des prix tout à fait abordables ! Alex a enfin goûté à la viande de yak, à savoir qu’il est difficile de la manger car les couteaux népalais ne coupent pas !

Du coup, pas de Gokyo pour nous cette année mais, encore une fois, on reviendra mieux équipés !

Villa typique de l’Himalaya

J19 : Namche Bazar

3440m
journée repos

Après un repos bien mérité, on décide d’aller à Khumjung apprécier une dernière vue sur les hautes montagnes de l’Himalaya (3h de marche environ). Pause lunch dans une bonne boulangerie. Encore du repos et c’est déjà l’heure du diner !

Drapeaux de prières tibétains

J20 : Namche Bazar > Phakding

2610m
4h30 de marche

Après un bon chapatti au miel, on se prépare à quitter pour de bon les hautes montagnes et à redescendre la barre des 3000 mètres d’altitude. C’est un pur plaisir de faire la route en sens inverse car c’est nettement plus simple ! On s’arrête à Munjo prendre le lunch et vers 15h, on arrive à Phakding dans une guesthouse qui est en plus boulangerie, on s’est régalés !

Pont entre Lukla et Namche

J21 : Phakding > Lukla

2840m
2h30 de marche

Aujourd’hui est notre dernier jour de marche dans l’Himalaya. Rien à dire en particulier sur la marche, à part que c’est facile et heureusement car on commence à être plus que fatigués de marcher (c’est notre 21ème jour de marche).

Nous voilà à Lukla, thé noir à la main, une tranche d’apple pie dans l’autre. Malgré toutes nos péripéties, on est tout de même très contents de nous.

Âne porteur coiffé de fleurs

J22 : Lukla > Katmandou

1355m
30 minutes de vol

Aujourd’hui, c’est le grand jour : on quitte l’Himalaya ! A 6h, on arrive à l’aéroport, on passe la « sécurité » puis ça y est, il n’y a plus qu’à attendre l’avion. Il arrive avec 2h de retard (mais c’est apparemment assez courant car il ne peut décoller si le ciel est trop nuageux…). Bref, on embarque et profite durant 30 minutes de vol du spectacle. Et on aura survécu ! Parait-il que c’est l’aéroport le plus dangereux du monde…

L’Himalaya vu du ciel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *